Théâtre des Collines

maman typhon description
Ateliers / Stages
L
L
L
L

LA PIECE



Talma vit avec sa fille, Camille, au bord de la mer. Le père, lui, sillonne les océans. Quand Talma rentre le soir, épuisée, elle ne prend guère le temps de s’occuper de sa fille, expédie le repas, s’énerve contre elle. Cela ne plaît pas du tout à Camille qui aime grimper sur les armoires pour observer le monde, s’inventer des histoires, parler à sa grenouille, surveiller les plantations, commander aux éléments. Mais ce qu’elle aimerait par-dessus tout, c’est réussir à calmer sa mère, plus indomptable que les plus fortes tempêtes. Y parviendra-t-elle ?

  

L’AUTEUR


Dominique Paquet est comédienne, auteur dramatique et philosophe. Après un doctorat en Esthétique, sciences et technologie des arts ainsi qu’un doctorat en philosophie, elle enseigne et mène un travail de recherche sur la philosophie et le théâtre, de même, elle organise régulièrement des cafés philo. Pour elle, théâtre et philosophie sont indissociables. « Historiquement, philosophie et théâtre sont totalement liés. Apparu à la même époque, vers le Vème siècle avant J.C. ceux sont deux arts qui se proposent de dire quelque chose du monde. La philosophie se propose de dire le vrai et le théâtre se propose de dire le vrai par les moyens de la fiction…tout est dit !»


Auteur d’un Théâtre exigeant pour la jeunesse, elle veut sortir celui-ci du carcan qui lui colle à la peau : elle affirme que « Grande est la tentation de mettre en scène un théâtre facile qui recycle des thématiques usées et commerciales, afin d’être compris par le plus grand nombre ». Le désir de transparence est ce qui peut faire basculer le théâtre jeune public vers le théâtre infantile. L’infantilisme, le parler bébé et l’interprétation des acteurs qui souvent singe ce l’on croit être l’enfant, sont  un héritage du passé qu’il faut interroger et démonter. « L’exigence se manifeste dans le choix de la langue choisie que l’on met en œuvre. Il ne s’agit pas d’être abscons ou de sacrifier à contrario la langue quotidienne, mais de pratiquer l’écart, le dépaysement dans la langue, de promouvoir une langue poétique et riche dans ses présupposés ».

  « Le théâtre pour enfants, c’est du théâtre pour adultes mais en mieux » Constantin Stanislavski.

                             MAMAN TYPHON

  

THEATRE DES COLLINES